Accueil » Actualités » Spring Camp : la 4è promo fait le printemps à Epinal

Spring Camp : la 4è promo fait le printemps à Epinal

Les 12 et 13 avril, la 4ème promotion de l’Incubateur fluxus s’est donnée rendez-vous à Epinal pour deux jours de déplacement au cœur des Vosges. Formation, visites culturelles, rencontres professionnelles, le Spring Camp revêt deux objectifs dans le parcours fluxus : se former et découvrir les acteurs culturels d’un territoire du Grand Est.

 

A la recherche des business models

Venus des quatre coins du Grand Est, les porteurs de projet accompagnés par l’Incubateur fluxus se sont retrouvés mardi 12 avril à l’ESAL-Epinal pour travailler leurs business model en compagnie de Philippe Claudel, artiste et formateur de l’agence Treize Heures Cinq. Étape-pivot dans le programme, cette formation a permis de reprendre les travaux effectués depuis janvier pour les organiser et permettre d’apporter une vision d’ensemble du projet puis in fine de penser leurs modèles économiques.

 

L’ESAL-Epinal est une école partenaire de l’incubateur. Elle propose un enseignement post-baccalauréat réparti sur 3 ans et valorisé par un diplôme national d’arts et techniques, images et narrations, design graphique délivré par le Ministère de la Culture et de la Communication. L’école d’Epinal est porteuse d’une histoire qui s’est toujours située dans le champ de l’image narrative, du design graphique et de l’édition. Les pratiques d’expérimentation, de création se sont épanouies dans ces territoires.

En fin d’après-midi, rendez-vous était pris au Musée de l’Image pour la visite de l’exposition “Posada, génie de la gravure”. Créé en 2003, cet établissement géré par la Ville d’Épinal, labellisé Musée de France, conserve une collection unique d’imagerie populaire de plus de 100 000 images françaises et internationales. Des œuvres d’art contemporaines complètent les collections ainsi que des expositions temporaires. Actuellement, le musée présente l’œuvre du graveur mexicain José Guadalupe Posada (1852-1913), célèbre pour ses calaveras, et illustrateur de presse. Première en Europe, cette exposition fait un échos retentissant avec la production imagière française valorisée à Epinal.

Au cours de la soirée, une rencontre a été organisée entre les partenaires, les alumni du dispositif et les projets incubés.

La 4è promotion se met en scène

Le lendemain, les incubés étaient attendus à La Souris Verte pour s’exercer à l’art du pitch en compagnie de Philippe Claudel. Étape cruciale dans le programme de l’Incubateur fluxus, la formation au pitch permet de perfectionner sa technique de présentation de projet et de se préparer aux échanges avec les futurs partenaires, de tenter de les convaincre à s’embarquer dans leurs aventures. Pour parvenir à cet objectif, les incubés ont reçu de précieux conseils sur leur posture, leur discours et leur force de persuasion. Mise en scène, cette journée d’atelier s’est déroulée dans la salle de spectacle de la Souris Verte, la Scène de musiques actuelles d’Epinal. Au cours de la pause méridienne, une rencontre était organisée avec le pôle Culture de la Ville d’Epinal et la compagnie Rêve Général. Une mise en pratique rapide de la théorie…

Pôle ressource des musiques actuelles pour toute la communauté d’agglomération d’Epinal et plus largement pour les Vosges, La Souris Verte défend une vision très large des musiques actuelles, allant, en termes d’esthétiques musicales des musiques traditionnelles au métal, en passant par la chanson, le rap, les musiques du monde, la funk, l’électro, le rock… Situé au cœur de la capitale mondiale de l’image, le projet artistique et culturel a pour objectif de s’inscrire au carrefour des musiques actuelles et des arts visuels, grâce notamment à un partenariat fort avec l’Ecole Supérieure d’Art de Lorraine. La Souris Verte est membre du réseau Grabuge.

Le Spring Camp a été créé en 2020 afin de renforcer les liens avec les partenaires et les anciens incubés de l’Incubateur fluxus. Il a été réalisé en 2021 grâce au soutien du ministère de la Culture, les partenaires du dispositif et l’écosystème culturel spinalien.